COMMUNICATION DES TRAVAILLEURS DE VioMe

COMMUNICATION DES TRAVAILLEURS DE VioMe


Après quatre ans et demi de fonctionnement et six ans de notre – des travailleurs de VioMe – lutte, le pouvoir judiciaire n'a jamais cessé les attaques contre nous.
Et alors que le tribunal a adopté une proposition méprisable sur la faillite, et a rejeté les efforts des travailleurs pour poursuivre l'exploitation de l'usine, il vient maintenant à imposer une vente aux enchères partielle des moyens de production; de ces moyens qui ont nourri des dizaines de familles pendant 4 ans. Ceci est la responsabilité des juges « honnêtes », qui, en tout cas tout ce qu'ils ont à l'esprit est de détruire tout ce que nous, les travailleurs de VioMe, avons créé avec tant d'efforts.
Et ils le font, de sorte qu'aucun autre groupe de travailleurs ne pense même pas à procéder à l’autogestion des industries abandonnées.
Pour cette raison, nous condamnons les autorités ont essayé et syndic de faillite, qui, en tout cas empêche le fonctionnement de l'usine par nous, les travailleurs, directement et sans patrons.
Nous invitons vous, les syndicalistes, les travailleurs, les collectifs pour nous soutenir et montrer tous ensemble que
s’ ils ne peuvent pas, nous pouvons
Nous vous invitons à montrer votre soutien pratique afin que nous puissions garder l’usine en vie et nos familles loin de la peur et de la pauvreté. Nous vous invitons à signer des résolutions de solidarité afin que nous puissions prouver notre force: la force de la solidarité, qui est plus forte que toute forme de suppression par le capital, que toute forme d'effondrement économique de l'économie capitaliste.

En lutte et en solidarité,
Les travailleurs de VioMe

----------------------------------------------------------------



Résolution
L’union ……………….. demande à toute autorité judiciaire, économique, politique de ne pas empêcher la gestion de l'usine par ses travailleurs et de faciliter leurs efforts pour légaliser cette gestion, afin que les travailleurs soient en mesure de gagner la vie de leur famille et leurs enfants.
Nous croyons que toute tentative de blocage du fonctionnement de l'usine VioMe est immorale et nous rappelons la situation économique difficile des travailleurs dans notre pays, et que les autorités judiciaires ont leur part dans la responsabilité collective des autorités du pays, car elles n'ont rien fait pour réclamer l'argent qui est due aux travailleurs, mais ils ont tout fait pour entraver les efforts des travailleurs pour assumer la gestion de l’usine.
Nous vous demandons de prendre position en faveur de la société qui souffre, sinon vous nous trouverez en face de vous.
Union / partie / collectivité ……..

Cachet, le cas échéant.